MAE d'Azerbaïdjan : la politique de l’Italie doit servir d’exemple à la France

MAE d
# 04 avril 2024 16:03 (UTC +04:00)

« La déclaration publiée par le vice-ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale est avant tout un signe de respect des normes et principes fondamentaux du droit international. En même temps, cela souligne l'importance vitale de ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures des États et d'éviter toute approche irresponsable sur une question aussi sensible que la normalisation et le processus de paix entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. »

C'est ce qu'a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Aykhan Hadjizadé en réponse à la question des médias locaux sur la déclaration du ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale sur la situation dans la région.

La politique et l’approche de l’Italie dans la région ont toujours été équilibrées, tant pendant le conflit que dans la période post-conflit.

Le fait que l’Italie évite les politiques qui négligent les violations du droit international indique une fois de plus qu’elle est constamment consciente de la situation et prouve le caractère sans fondement et l’inefficacité des politiques destructrices de pays comme la France.

Nous pensons que la politique italienne devrait servir d’exemple à d’autres pays européens, notamment à la France.

A noté que le 3 avril, le ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a publié une déclaration. Selon le communiqué, l'ingérence de tiers dans le processus de paix entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie pourrait créer des tensions supplémentaires. Le communiqué exhorte la France à s'abstenir de toute action susceptible de saper les efforts de paix. Le communiqué souligne en outre que l'Azerbaïdjan agit de manière responsable en tant qu'hôte de la 29e session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP29) et que les déclarations du ministre français des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire d'État américain ont un impact négatif sur le processus.

#
#

En transaction