Aïkhan Hadjizadé: Nous rejetons fermement les allégations infondées de Borell contre l'Azerbaïdjan

Aïkhan Hadjizadé: Nous rejetons fermement les allégations infondées de Borell contre l
# 23 janvier 2024 10:35 (UTC +04:00)

Nous rejetons fermement les allégations infondées formulées le 22 janvier 2024 contre l'Azerbaïdjan par le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, vice-président de la Commission européenne, lors de la conférence de presse sur les conclusions du Conseil.

C'est ce qu'a déclaré Aïkhan Hadjizadé, porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, concernant les allégations de Josep Borell.

La déformation flagrante des faits par le Haut Représentant de l'UE constitue un mépris pour les intérêts légitimes de l'Azerbaïdjan, et une rhétorique aussi menaçante est un exemple clair du double standard qui met encore plus à rude épreuve les relations entre l'Azerbaïdjan et l'UE.

En plus de déformer complètement les vues du Président de l'Azerbaïdjan sur les faits historiques concernant les territoires de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie, le Haut Représentant incite à la militarisation et à une politique agressive contre l'Azerbaïdjan.

Malgré le fait que la communauté internationale n'a fait aucun effort pour convaincre l'Arménie d'agir conformément aux normes et principes du droit international, l'Azerbaïdjan a toujours été attaché aux négociations, à la paix et à la stabilité avec l'Arménie. Les mesures prises par l'Azerbaïdjan pour mettre fin à l'agression et au séparatisme jettent les bases de la conclusion d'un accord de paix avec l'Arménie.

En outre, l'expression de solidarité du représentant de l'UE avec la France concernant l'expulsion des diplomates français du pays constitue une ingérence ouverte dans le processus d'enquête judiciaire en cours et revient à justifier les actions illégales des diplomates français expulsés d'Azerbaïdjan. Une déclaration aussi biaisée montre comment certains États, qui, en plus d'ignorer les mesures injustifiées contre les diplomates azerbaïdjanais en France, ignorent ouvertement toutes les règles et directives de comportement diplomatique et refusent d'enquêter sur cette affaire, ont un impact négatif sur cette institution, rapporte l'APA.

En plus d'être attaché aux obligations internationales et au droit international, l'Azerbaïdjan empêchera résolument toute réclamation contre ses intérêts nationaux et toute tentative de légitimer un langage menaçant.

#
#

En transaction