Flash info
Zoom
TOP 5

MAE : Le président du Conseil national suisse justifie l'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan

MAE : Le président du Conseil national suisse justifie l'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan
Le président du Conseil national suisse Dominique de Buman, abusant de son pouvoir officiel, a fait des déclarations biaisées lors de sa visite à Erevan, qui contredisent la politique de neutralité de la Suisse et sape les négociations de règlement du conflit du Haut-Karabakh.

C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères Hikmet Hajiyev, tout en commentant les déclarations du haut fonctionnaire lors de sa visite à Erevan, rapporte l’APA.

 

Selon le porte-parole, les idées exprimées par Dominique de Buman à Erevan peuvent être considérées comme un soutien à la ségrégation et au racisme lorsqu'ils sont traduits dans la langue internationalement acceptée.

 

« Le président du Conseil national suisse a effectué une visite illégale en 2012 dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les forces armées arméniennes, violant les lois, l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Azerbaïdjan. Avec ce voyage et maintenant avec les déclarations qu'il a fait à Erevan, il indique qu'il justifie l'agression arménienne contre l'Azerbaïdjan, ainsi que l'occupation des territoires azerbaïdjanais par les forces armées arméniennes et le nettoyage ethnique sanglant de plus d'un million d'Azerbaïdjanais dans les territoires occupés », a martelé Hikmet Hajiyev.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 16 Juillet, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.9817
 
RR
0.0273