Flash info
Zoom
10:00 05 Août
TOP 5

MAE azerbaïdjanais : Le communiqué standardisé des coprésidents est symptomatique

MAE azerbaïdjanais : Le communiqué standardisé des coprésidents est symptomatique
Le porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères Hikmet Hadjiyev a commenté le communiqué des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE faite le 18 mai 2017.

Il a noté que le communiqué standardisé faite par les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE le 18 mai 2017, où ils n’ont mentionné que le cessez-le-feu sur fond de 25e anniversaire de l’occupation de la région de Latchine par les forces armées arméniennes et de déclaration du président arménien renonçant aux principes de Madrid renouvelées, est symptomatique.

 

« Comme la population des autres région occupées, environ 80 mille habitants de Latchine vivent eux aussi comme des réfugiés et des personnes déplacées depuis 25 ans. Le fait que les coprésidents du Groupe de Minsk, qui ont publié un communiqué le jour du 25e anniversaire de l’occupation de Latchine, n’ont rien dit à ce sujet est une approche injuste et biaisée.

 

Les forces armées azerbaïdjanaises assurent la défense du pays et la sécurité de la population à l’intérieur du territoire de l’Azerbaïdjan sur fond d’occupation des territoires de notre République par l’Arménie.

 

Afin d’éliminer le danger réel pour les drones et prévenir la tentative de contrôler la profondeur de l'espace aérien de l’Azerbaïdjan, nos forces armées ont détruit, le 15 mai, comme une cible militaire légitime, un système de missile antiaérien OSA de l’armée arménienne déployé en première ligne à des fins provocatrices.

 

Malheureusement, dans le communiqué des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE qui expriment leurs préoccupations concernant la violation du cessez-le-feu, on reste toujours indifférent à la présence illégale des engins et du personnel militaires de l’armée arménienne dans les territoires souverains de l’Azerbaïdjan. Comme en avril dernier, il n’y a rien quant aux tirs intenses à des lances-mines et d’autres armées sur la population et les biens civils les 16-17 mai 2017 et à l’affirmation officielle de ces faits par le côté arménien en diffusant des vidéos.

 

L’existence illégale des troupes armées arméniennes dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan est la principale cause des tensions au front et de la violation de la trêve. Tout le monde le sait très bien.

 

Ainsi les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE qui ont publié un communiqué le jour du 25e anniversaire de l’occupation de Latchine et où les principes de Madrid renouvelées ont été refusées par le président arménien, devaient d’abord exiger le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan et faire appel à poursuivre les négociations intensives pour le règlement politique du conflit sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, en conformité avec la décision du Sommet de Budapest de l’OSCE », a insisté le porte-parole.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • une reunion consacree au developpement de la production de vers soie de tabac et de noisettes s est tenue gakh
    Une réunion consacrée au développement de la production de v...
  • deplacement du president azerba djanais gakh
    Déplacement du président azerbaïdjanais à Gakh
+2
Devise
FOREX
/ 19 Août, 2017

USD
1.7008
 
EUR
1.9963
 
RR
0.0287