Flash info
Zoom
TOP 5

Les Nations Unies s'inquiètent de la récente escalade des tensions dans le Haut-Karabakh

Les Nations Unies s'inquiètent de la récente escalade des tensions dans le Haut-Karabakh
Les Nations Unies s'inquiètent de la récente escalade des tensions dans la zone de conflit du Haut-Karabakh, c’est ce qu’a déclaré Stephane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, lors d’un briefing tenu ce vendredi 7 juillet.

Il a appelé les parties à s'abstenir de toute action militaire et les exhortent vivement à prendre des mesures immédiates pour détendre les tensions et prévenir toute nouvelle violence.

 

« Comme l'a souligné le Secrétaire général le 22 juin 2017, nous sommes de plus en plus préoccupés par la détérioration de la situation en matière de sécurité, y compris les violations les plus récentes du cessez-le-feu le long de la ligne de contact et dans la zone de conflit du Haut-Karabakh. Nous soutenons la déclaration récente des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE en référence à la violence renouvelée le 4 juillet dans le village d'Alkhanly du district de Fuzouli, ce qui a entraîné des pertes, y compris parmi les civils. Un retour précoce à la table des négociations de bonne foi est le seul moyen de résoudre ce conflit de longue date et dangereux », a ajouté Stephane Dujarric.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • les ministres azerba djanais et hongrois se rencontrent
    Les ministres azerbaïdjanais et hongrois se rencontrent
  • des navires militaires russes arrivent bakou
    Des navires militaires russes arrivent à Bakou
+2
Devise
FOREX
/ 24 Juillet, 2017

USD
1.7012
 
EUR
1.9856
 
RR
0.0286