Flash info
Zoom
TOP 5

Le vice-président précise les conditions d'augmentation du nombre d'observateurs de l'OSCE sur la ligne de contact

Le vice-président précise les conditions d'augmentation du nombre d'observateurs de l'OSCE sur la ligne de contact
« Si nous parlons d'une augmentation du nombre d'observateurs de l'OSCE sur la ligne de contact, certaines conditions doivent être remplies », a déclaré Ziyafat Asgarov, vice-président du Milli Medjlis de la République d’Azerbaïdjan, répondant à la question du correspondant de l'APA concernant l'augmentation du nombre d'observateurs de l'OSCE sur la ligne de contact.

Selon lui, la condition principale dans la question de l'augmentation du nombre d'observateurs est de renforcer le contrôle de la cessation des massacres de civils azerbaïdjanais vivant le long de la ligne de contact.

 

« Je pense que cette question ne peut être discutée que si elle vise à trouver une solution de fond au conflit du Haut-Karabakh. Mais en même temps, je pense que tous les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE et l'Arménie devraient s'engager à faire en sorte qu'Erevan ne poursuive pas un objectif insidieux pour maintenir le statu quo dans cette affaire. Parce qu'à chaque fois, quand un résultat concret sur la résolution du conflit est atteint, l'Arménie évite les négociations et maintient le statu quo. Bien que je sois convaincu que l'Arménie le pense toujours. Par conséquent, je pense qu'ils devraient prendre l'obligation de ne pas préserver le statu quo dans cette affaire. C'est seulement dans ce cas qu'il vaut la peine de discuter de cette question », a martelé le vice-président.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 18 Juillet, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.9794
 
RR
0.0271