Flash info
Zoom
TOP 5

L’Azerbaïdjan réagit à la déclaration du ministre arménien des Affaires étrangères

L’Azerbaïdjan réagit à la déclaration du ministre arménien des Affaires étrangères
« Au cours de son discours au Parlement européen, le ministre arménien des Affaires étrangères a déformé les faits sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh, les normes et les principes du droit international, et a formulé des allégations absurdes contre l'Azerbaïdjan. Nous sommes obliger de rappeler au ministre arménien des Affaires étrangères le droit international et l'Acte final d'Helsinki », a déclaré le porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères Hikmet Hajiyev.

Il a fait cette remarque tout en commentant la déclaration prononcée par Edward Nalbandian, ministre arménien des Affaires étrangères, devant la commission des affaires étrangères (AFET) du Parlement européen le 21 février, rapporte l’APA.

 

Hikmet Hajiyev a noté le respect de l'intégrité territoriale, de la souveraineté et de l'inviolabilité des frontières internationalement reconnues des États constitue le fondement des relations internationales modernes.

 

« Afin de déguiser sa responsabilité directe dans l'agression militaire contre l'Azerbaïdjan, l'Arménie déforme le principe du droit à l'autodétermination du peuple. L'Arménie a établi un régime de marionnettes illégal dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan qui n'est rien d'autre que l'occupation et l'agression. En réalité, une telle opinion n'a rien de commun avec le principe de l'autodétermination énoncé dans la Charte des Nations Unies, dans l'Acte final d'Helsinki et dans d'autres documents internationaux. Mais le ministre arménien des Affaires étrangères déforme les documents des organisations internationales, y compris les institutions de l'UE, afin de justifier les revendications territoriales illégales de son pays contre l'Azerbaïdjan et l'utilisation de la force militaire », a-t-il souligné.

 

Le porte-parole a insisté que la principale raison de la tension est la poursuite de l'occupation et la présence des forces armées de l'Arménie sur les terres souveraines de l'Azerbaïdjan.

 

« Afin de réduire la tension et d'éliminer les risques militaires, l'Arménie doit retirer ses forces des territoires occupés de l'Azerbaïdjan. L'Arménie doit enfin comprendre que l'occupation militaire du territoire de l'Azerbaïdjan ne représente pas une solution et ne produira jamais un résultat politique souhaité par l'Arménie. La résolution du conflit n'est possible que sur la base de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan à l'intérieur de ses frontières internationalement reconnues. L'Arménie doit cesser sa politique d'occupation et retirer ses forces des territoires de l'Azerbaïdjan », a conclu le diplomate.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 23 Juin, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.9745
 
RR
0.0267