Entretien téléphonique entre les présidents Ilham Aliyev et Antony Blinken

Entretien téléphonique entre les présidents Ilham Aliyev et Antony Blinken
# 03 avril 2024 18:23 (UTC +04:00)

Le 3 avril, le président de la République d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev a réçu un coup de fil du secrétaire d'État américain Antony Blinken, rapporte l'APA.

Antony Blinken a déclaré qu'il avait reçu des informations selon lesquelles la réunion tripartite entre les États-Unis, l'Union européenne et l'Arménie prévue le 5 avril avait suscité des inquiétudes en Azerbaïdjan et qu'il considérait qu'il était important de clarifier la question en s'entretenant avec le président Ilham Aliyev.

Le secrétaire d'État a souligné que l'essentiel de la réunion mentionnée serait le développement économique de l'Arménie.

Le président Ilham Aliyev a indiqué que, selon les informations dont il dispose, des questions telles que le soutien militaire à l'Arménie et la tenue d'exercices militaires conjoints, la création d'infrastructures militaires dans les zones frontalières avec l'Azerbaïdjan, l'armement de l'Arménie dans le cadre du mécanisme de paix européen de l'Union européenne et au détriment du budget américain avaient été discutés dans le processus de préparation de la réunion tripartite. Le chef de l’Etat a souligné que de telles mesures anti-azerbaïdjanaises, y compris la politique d'armement de l'Arménie par la France, encourageait une course aux armements dans la région et conduirait à des provocations.

Lors de l'entretien téléphonique, Antony Blinken a souligné que la réunion prévue le 5 avril ne serait pas contre l'Azerbaïdjan.

Les parties ont également discuté des pourparlers de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Le président Ilham Aliyev a déclaré que les négociations des ministres des Affaires étrangères sur le texte d’un traité de paix à Berlin étaient utiles pour faire avancer le processus et qu'il était nécessaire d'accélérer les pourparlers.

Le chef de l’Etat a également souligné que les accusations formulées en Occident selon lesquelles l'Azerbaïdjan aurait l'intention d'attaquer l'Arménie étaient totalement infondées.

Le président Ilham Aliyev a indiqué que le ministre français des Affaires étrangères avait menti lors de la conférence de presse conjointe tenue le 2 avril à Paris avec Antony Blinken ayant accusé l'Azerbaïdjan de ne pas reconnaître l'intégrité territoriale de l'Arménie et d'être une source de danger pour l'Arménie.

Le chef de l'Etat a déclaré que l'Azerbaïdjan était attaché à la déclaration adoptée lors de la réunion de Prague en 2022 et à la Déclaration d'Alma-Ata.

Selon le président Ilham Aliyev, la préparation opaque, le manque d'inclusion et le non-report de la réunion trilatérale prévue le 5 avril entre les États-Unis, l'Union européenne et l'Arménie, malgré les inquiétudes justifiées de l'Azerbaïdjan, conduiront à une escalade des tensions et la création de nouvelles lignes de division plutôt que la paix et la coopération dans le Caucase du Sud.

Les parties ont également procédé à un échange de vues sur la coopération bilatérale entre l'Azerbaïdjan et les États-Unis. Antony Blinken a évoqué les discussions qu'il a eues en février avec le président Ilham Aliyev dans le cadre de la Conférence de Munich sur la sécurité, et a souligné que son pays avait l'intention d'élargir la coopération avec l'Azerbaïdjan dans divers domaines. Il a mis l’accent sur les contacts des délégations des deux pays dans le cadre de la COP29.

Le président Ilham Aliyev a déclaré que l'Azerbaïdjan était intéressé au développement des relations bilatérales avec les États-Unis dans les domaines discutés lors de la Conférence de Munich sur la sécurité et que la COP29 créerait de bonnes opportunités de coopération entre les deux pays dans le domaine du changement climatique et des technologies vertes.

#
#

En transaction