L'Iran prêt à reprendre l'enrichissement d'uranium à 20% si les Etats-Unis venaient à quitter l'accord sur le nucléaire
APA Azeri Press Agency

L'Iran prêt à reprendre l'enrichissement d'uranium à 20% si les Etats-Unis venaient à quitter l'accord sur le nucléaire

[ 06 Mars 2018 10:55 ]

L'Iran a affirmé lundi qu'il serait en mesure de produire de l'uranium enrichi à 20% « en moins de 48 heures » si les Etats-Unis venaient à quitter l'accord sur le programme nucléaire de Téhéran, rapporte l’APA.

Donald Trump a accepté le 12 janvier, pour la troisième fois depuis son accession à la présidence américaine, de prolonger la suspension des sanctions économiques contre l'Iran tout en fixant un délai de 120 jours aux autres puissances signataires pour réviser « le pire » des accords sous peine d'un retrait pur et simple de Washington.

 

Les autorités iraniennes soulignent que l'accord n'est pas renégociable.

 

« Si l'Amérique se retire de l'accord (...), l'Iran pourra reprendre l'enrichissement d'uranium à 20% en moins de 48 heures », a déclaré sur al-Alam Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI).

 

Aux termes de l'accord de 2015, l'Iran a été contraint de réduire la capacité de ses infrastructures d'enrichissement de l'uranium-235.

 

L'usage d'uranium pour la production d'électricité à titre civil requiert 3 à 5% d'enrichissement. L'enrichissement à 20% est le seuil retenu par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avant le palier de l'uranium hautement enrichi, qui ouvre la voie à des applications militaires.

 

Pour fabriquer une arme nucléaire, la teneur en isotope 235 doit être de l'ordre de 80 à 99%.