MAE : L'attitude offensive de Nalbandian vis-à-vis des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU montre le mépris de l'Arménie pour la Charte des Nations Unies
APA Azeri Press Agency

MAE : L'attitude offensive de Nalbandian vis-à-vis des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU montre le mépris de l'Arménie pour la Charte des Nations Unies

[ 09 Février 2018 13:11 ]

« Une telle attitude offensive du ministre des Affaires étrangères vis-à-vis des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU démontre la véritable image de l'Arménie en tant qu'État et son irrespect des normes et principes du droit international et de la Charte des Nations Unies », a déclaré porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, tout en commentant les déclarations du ministre arménien des Affaires étrangères Edward Nalbandian, faites lors d'une réunion avec les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Il a noté que l'Arménie est un membre de l'ONU et donc est responsable de la mise en œuvre de ses résolutions.

 

« L'usage de la force, de l'agression et de l'invasion contre un autre Etat est un acte de crime international, interdit par la Charte des Nations Unies. Les exigences des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU resteront à l'ordre du jour jusqu'à ce qu'elles soient remplies », a souligné le porte-parole.

 

Selon le diplomate, les déclarations pleines d'émotions hystériques, dérangeantes et fausses du ministre des Affaires étrangères arménien et de ses collègues sont liées aux prochaines élections en Arménie et à leurs préoccupations concernant leur avenir.

 

« Le peuple arménien, ainsi que ceux qui vivent à l'étranger et s'appellent eux-mêmes la diaspora arménienne, comprennent que le gouvernement arménien actuel mène le pays à l'effondrement, à la banqueroute, à l'indépendance et à la souveraineté qui n'existent que dans les rêves. En fait, il n'y a aucun signe de souveraineté et d'indépendance en Arménie », a martelé Hikmat Hajiyev.

 

Notons que, lors d'une réunion avec les coprésidents du Groupe de Minsk à Erevan le 8 février, le ministre arménien des Affaires étrangères Edward Nalbandian a accusé l'Azerbaïdjan d'ignorer les accords conclus.