Le kamantcha inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en tant qu’instrument musical de l’Azerbaïdjan et de l’Iran
APA Azeri Press Agency

Le kamantcha inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en tant qu’instrument musical de l’Azerbaïdjan et de l’Iran

[ 07 Décembre 2017 10:06 ]

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel réuni à Jeju, en Corée, jusqu’au 9 décembre, a inscrit « L’art de fabriquer et de jouer du kamantcha », présenté conjointement par la République d’Azerbaïdjan et la République islamique d’Iran, sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

La décision de l’Organe d’évaluation de l’UNESCO a été annoncée le 7 décembre.

 

Il convient de noter que le certificat d’inscription avait été présenté en collaboration conjointe des ministères de la Culture et du Tourisme, des Affaires étrangères, de la délégation permanente de la République d’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO et de l’Iran.

 

Lors de la réunion, l’ambassadeur Anar Karimov, délégué permanent de l’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO, a fait savoir que l’art du kamanctha avait joué l’un des principaux rôles dans la culture azerbaïdjanaise.

 

Il a également remercié, au nom du gouvernement azerbaïdjanais, l’Organe d’évaluation et le Comité intergouvernemental d’avoir soutenu cet art, marqueur d'identité culturelle.

 

Vassif Eyvazzadé, chef du département de la coopération internationale du Ministère de la Culture et du Tourisme, a souligné que l’inscription de l’art de fabriquer et de celui de jouer du kamantcha sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité aurait un impact positif sur le développement de cet art et l’amélioration du bien-être des personnes qui s’y engagent.