L’Azerbaïdjan célèbre l'Aïd al-Adha
APA Azeri Press Agency

L’Azerbaïdjan célèbre l'Aïd al-Adha

[ 01 Septembre 2017 00:01 ]

L’Azerbaïdjan célèbre vendredi et samedi l'Aïd Al-Adha, la fête musulmane du sacrifice.

La Fête du sacrifice (Aïd el-Adha), marque la fin du hadj, le pèlerinage annuel à la Mecque. La fête du sacrifice a lieu le dixième jour du mois sacré Dhul-hidjja (dernier mois du calendrier lunaire musulman), 70 jours après la fin de Ramadan et continue 4 jours. Le sacrifice d’une bête ce jour (ou pendant les deux jours qui suivent) est une sunna prophétique appuyée pour ceux qui ont les moyens d’acheter la bête (qui n’ont pas besoin de l’argent de la bête pour une chose nécessaire dans l’année). Pour cette bête à sacrifier dite Ud-hiyya, on préfère les ovins. On préfère toujours le mâle à la femelle et la bête plus en chair que les autres.

 

Cette fête commémore la soumission du prophète Ibrahim à Dieu, symbolisée par l’épisode où il acceptait d’égorger son fils Ismaël sur l’ordre d’Allah, celui-ci envoyant au dernier moment un mouton par l’entremise de l’archange Gabriel pour remplacer l’enfant comme offrande sacrificielle.

 

Les animaux sont engorgés aujourd’hui à Bakou et dans toutes les régions d’Azerbaïdjan. Par raison de la fête, le Cabinet des Ministre de la République d’Azerbaïdjan a décrété que le 1er et 2 septembre sont les jours fériés.

 

La prière de l’Aïd sera exécutée ce 1er septembre à 08h00 à la mosquée Ajdarbey, et 09h00 à la mosquée Tezepir.