Flash info
Zoom
TOP 5

Sur fond de tensions en Syrie, Macron et Poutine s’entretiennent au téléphone

Sur fond de tensions en Syrie, Macron et Poutine s’entretiennent au téléphone
Dans une conversation téléphonique, le président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron ont discuté de la situation en Syrie, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, rapporte l’APA citant le Ria Novosti.

Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue français, Vladimir Poutine a souligné la nécessité d’une enquête « approfondie et impartiale » sur les déclarations concernant une attaque chimique présumée en Syrie, a déclaré ce vendredi le service de presse du Kremlin.

 

« L'échange d'opinion en rapport avec la situation actuelle en Syrie, qui s'est détériorée après les affirmations sur une utilisation prétendue d'armes chimiques dans la ville de Douma, se poursuit. Vladimir Poutine a mis l’accent sur la nécessité d’une enquête approfondie et impartiale et qu’il est souhaitable d’éviter de formuler des allégations non fondées à l’égard de quelqu’un, avant qu’elle [enquête, ndlr] ne soit terminée », relate le Kremlin.

 

De plus, le président russe a souligné dans la conversation qu’« il était essentiel d’éviter des démarches irréfléchies et dangereuses qui pourraient violer la Charte des Nations Unies et auraient des conséquences imprévisibles ».

 

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont aussi évoqué des possibilités concrètes d’une collaboration entre Moscou et Paris visant à apporter assistance à l’OIAC dans son travail en Syrie.

 

Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s'est sérieusement tendue. Selon les pays occidentaux, une attaque chimique présumée a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les « Casques blancs » sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces « intox » est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

 

Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le president azerba djanais termine sa visite officielle en turquie
    Le président azerbaïdjanais termine sa visite officielle en ...
  • l azerba djan et la turquie signent une serie de documents
    L’Azerbaïdjan et la Turquie signent une série de documents...
+2
Devise
FOREX
/ 26 Avril, 2018

USD
1.7
 
EUR
2.0771
 
RR
0.0276