Flash info
Zoom
TOP 5

Ambassadeur : « L'Azerbaïdjan va à l'UE en tant que véritable partenaire dans différentes sphères »

Ambassadeur : « L'Azerbaïdjan va à l'UE en tant que véritable partenaire dans différentes sphères »
« L'Azerbaïdjan a été le premier pays dans l'histoire de l'Union européenne qui a réussi à présenter un nouveau projet d'accord en tant que pays partenaire », l'ambassadeur d'Azerbaïdjan en Belgique Fouad Iskenderov a déclaré dans son interview au portail EurActiv.

« Cela n'avait jamais été le cas auparavant, car l'Union européenne présente généralement le projet et les deux parties travaillent à ce sujet. Alors ce que nous avons fait, c'était une première.

Parce que notre point de vue sur notre avenir est qu'il doit être orienté de façon stratégique, orientée vers l'avenir et les relations doivent être égales. Ce sont les éléments les plus importants du nouvel accord qui a été présenté à la Commission lors du sommet de Riga », a-t-il noté.

 

Iskenderov a noté que l'Azerbaïdjan va à l'UE comme un vrai partenaire dans différentes sphères : « Dans le domaine de l'énergie, dans le cadre du Partenariat oriental, dans la sécurité, dans la gestion des migrations, dans différents domaines. Nous ne nous attendons à aucun miracle de cette coopération, nous avons une vision très pragmatique à ce sujet ».

 

Selon le diplomate, tous les éléments du dialogue politique devraient reposer sur une base très solide.

 

« Cela signifie, par exemple, que le couloir gazier Sud, que nous transportons actuellement vers l'Europe, constitue une bonne base économique pour notre coopération actuelle et future. Bien sûr, la connectivité et le transport sont importants », a-t-il ajouté.

 

« L'Azerbaïdjan est géographiquement un carrefour de transport très évident pour l'Asie et l'Europe », a souligné l'ambassadeur, notant que de ce point de vue, « il existe une base très solide pour le dialogue politique mutuel ».

 

« Je pense que ces processus doivent être synchronisés et c'est pourquoi nous sommes heureux que le mandat ait été confié au Service européen pour l'action extérieure afin de négocier avec l'Azerbaïdjan. Nous espérons que les négociations commenceront bientôt. Ils peuvent être difficiles, mais je suis sûr que le résultat sera connu dans les prochains mois », a dit l'ambassadeur.

 

Répondant à la question « En ce qui concerne l'Azerbaïdjan, est-il plus utile de traiter avec l'UE ou de traiter avec les différents États membres ? », l’ambassadeur a martelé que « cette approche n'est pas si controversée maintenant, de notre point de vue. Nous n'avons pas de relations bilatérales problématiques avec les États membres de l'UE, nous avons déjà des partenariats stratégiques avec plusieurs d'entre eux. Nous entretenons des relations exceptionnelles de coopération et d'amitié avec la plupart d'entre eux au niveau bilatéral ».

 

« Mais nous travaillons aussi très sérieusement au niveau multilatéral. Ce que nous recherchons, c'est surtout la technologie, l'expérience, les projets éducatifs et cela arrive dans un échange avec les institutions de l'UE. Je ne suis pas certain qu'il puisse y avoir un corridor gazier Sud sans la coopération avec les institutions de l'UE. C'est pourquoi il est important de travailler en parallèle avec les institutions européennes et les Etats membres. Et nous le faisons ici », a-t-il ajouté.

 

L'ambassadeur a également noté que l'Azerbaïdjan a des relations exceptionnellement amicales avec les représentations permanentes des Etats membres ici, ainsi que les institutions européennes.

 

« Nous travaillons dans les deux sens. En ce qui concerne les crises réelles auxquelles l'UE est confrontée aujourd'hui, certaines d'entre elles viennent du voisinage. C'est pourquoi notre proposition à nos amis européens est que nous devrions travailler ensemble, les États membres et les pays voisins, en particulier les pays du voisinage musulman », a-t-il affirmé, ajoutant que « l'Azerbaïdjan est prêt pour une telle coopération, afin de travailler ensemble pour protéger notre Europe natale ».

 

« Je pense que si la décision est prise, nous réussirons à le faire », toujours selon le diplomate.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • azerba djan les victimes de 20 janvier commemorees par une minute de silence
    Azerbaïdjan  les victimes de 20 Janvier commémorées par une ...
  • le cicr repond l appel de l ombudsman azerba djanais sur le retour du corps du soldat
    Le CICR répond à l'appel de l'ombudsman azerbaïdjanais sur l...
+2
Devise
FOREX
/ 20 Janvier, 2017

USD
1.8311
 
EUR
1.9483
 
RR
0.0308