Flash info
Zoom
TOP 5

Paris : La première européenne du film « Objectif Bakou. Comment Hitler a perdu la bataille pour le pétrole »

Paris : La première européenne du film « Objectif Bakou. Comment Hitler a perdu la bataille pour le pétrole »
La première européenne du film « Objectif Bakou. Comment Hitler a perdu la bataille pour le pétrole » a eu lieu ce mardi au Musée de l'Armée à Paris.

L'événement a été organisé avec le soutien du bureau français de le Cercle Européen d'Azerbaïdjan (TEAS), de l'Ambassade d'Azerbaïdjan en France et d'Evropa Film Akt (EFA).

 

Le TEAS a confié à l’APA qu'en utilisant des images archivées numériquement restaurées et colorées, le film détaille la bravoure des Azerbaïdjanais qui ont participé à la guerre dans le cadre de l'armée soviétique pour combattre le fascisme. Ce nouveau documentaire intitulé « Objective Baku. Comment Hitler a perdu la bataille pour le pétrole », a été produit en 2015 par Louis Vaudeville pour CC & C Productions, en collaboration avec Baku Media Center, avec le soutien de la Fondation Heydar Aliyev et dirigé par Robert Mugnerot. Le chef de ce projet est Arzu Aliyeva.

 

Mme Marie-Laetitia Gourdi, directrice du Cercle Européen d’Azerbaïdjan – Fondation TEAS, a expliqué : « Ce film raconte l'histoire fascinante de la façon dont Bakou a contribué à la sauvegarde du futur de l'Europe, y compris la France. Le TEAS France cherche continuellement à sensibiliser au rôle de l'Azerbaïdjan dans la réalisation de la victoire en seconde guerre mondiale. L'année dernière, le TEAS France a contribué à faciliter l'érection d'un monument à Ahmadiyya Djabraïlov (Ahmed Michel) - connu de ses frères d'armes en tant que Kharko - et d'autres membres de la Résistance française au Mausolée de Cabertat, près de Toulouse. Sa bravoure, en particulier lors de la libération de la région du Tarn-et-Garonne en 1944, n'a pas été oubliée, et il a été reconnu par le général de Gaulle qui lui a décerné la Légion d'honneur. En outre, le TEAS Press a publié un livre sur la Française Yvonne Botto, qui a épousé un membre azerbaïdjanais de la Résistance française et a passé sept décennies en Azerbaïdjan, n’avait pas pu rentrer chez elle pour des raisons politiques en vertu des règles de l'Union soviétique ».

 

Eltchin Amirbayov, ambassadeur azerbaïdjanais en France, a rappelé : « J'aimerais remercier les cinéastes pour la production de ce documentaire extraordinaire. La Seconde Guerre mondiale a eu un énorme impact sur l'ensemble de l'Europe, et en particulier en France. La réalisation de ce film a été une initiative très importante, car la saisie de Bakou était une grande priorité d'Hitler, même si l'histoire n'est pas connue par le public. L'Allemagne d'Hitler n'avait pas de réserves de carburant appropriées, et il savait bien que Bakou fournissait la plupart des ressources pour l'Armée rouge. Au total, plus de 600.000 Azerbaïdjanais ont lutté contre le nazisme, et plusieurs d'entre eux ont rejoint la Résistance française, y compris Ahmed Michel. Il est extrêmement symbolique que le dépistage de ce soir soit au Musée de l'Armée ».

 

Notons que le film n'est pas encore disponible sur DVD, mais a été présenté à Bakou en mai 2015 et a depuis été diffusé sur plusieurs chaînes européennes notamment RMC Découverte et National Geographic.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • heurts jerusalem et en cisjordanie occupee
    Heurts à Jérusalem et en Cisjordanie occupée
  • les troupes armeniennes ne cessent de violer le cessez le feu
    Les troupes arméniennes ne cessent de violer le cessez-le-fe...
+2
Devise
FOREX
/ 11 Décembre, 2017

USD
1.7
 
EUR
1.9995
 
RR
0.0287