Flash info
Zoom
TOP 5

Ilham Aliyev : « Les réalisations d'aujourd'hui de l'Azerbaïdjan auraient été impossibles sans le premier programme d'Etat »

Ilham Aliyev : « Les réalisations d'aujourd'hui de l'Azerbaïdjan auraient été impossibles sans le premier programme d'Etat »
« Les réalisations actuelles de l'Azerbaïdjan auraient été impossibles si le premier programme d'Etat n'avait pas été adopté », a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev lors de la conférence consacrée au bilan de la troisième année de la mise en œuvre de Programme d’Etat sur le développement socio-économique des régions dans les années 2014-2018, lundi 30 janvier, au Centre Heydar Aliyev à Bakou.

Le premier et deuxième programme sur le développement des districts ont été mis en œuvre avec succès, selon le président azerbaïdjanais.

 

« Je suis convaincu que le troisième programme d'État sera également mené à bien », a noté le président, qualifiant le premier programme d'État d'une étape historique.

 

« Les réalisations actuelles de l'Azerbaïdjan auraient été impossibles si le premier programme d'État n'avait pas été accepté. Toutes nos villes ont été rénovées. De grands projets d'infrastructure ont été réalisés, ce qui donne un élan au développement dynamique en Azerbaïdjan. La première étape concernait plus les projets d'infrastructure, ce qui était raisonnable. Dans la première étape, nous n'avons pu assurer notre sécurité énergétique. L'oléoduc Bakou-Tbilissi-Jeyhan était toujours en construction. Nous achetions du gaz à l'étranger. Le premier objectif était d'assurer notre indépendance énergétique. Sur les 35 centrales électriques existantes, 26 ont été construites dans le pays depuis 2004 dans le cadre du programme d'État. À l'époque, la gazéification était de 51% en Azerbaïdjan et dans les districts il n'y avait pratiquement pas de gazéification. Aujourd'hui, la gazéification est de 91% dans le pays », a mentionné Ilham Aliyev.

 

Parlant des projets d'infrastructure, le président a souligné qu'il ne peut y avoir d'investissement ou de développement dans un pays qui n'a pas d'infrastructure routière.

 

« La construction de l'infrastructure routière rassemble une grande main-d'œuvre. L'objectif est d'avoir des routes de qualité reliant villes et villages », a-t-il dit.

 

Le chef de l'Etat a rappelé que quatre réservoirs ont été construits dans le pays au cours des quatre dernières années.

 

« Je dois mentionner les réservoirs de Takhtakorpu, Chamkirthay et Tovuztchay », a déclaré le président.

 

« Nous importons une quantité importante de ressources en eau de l'étranger. Nous devons donc créer nos propres ressources en eau, ce qui exige des investissements massifs. Cependant, la majeure partie du travail a été accomplie. Les principaux projets d'infrastructure ont été réalisés depuis le premier programme d'Etat. J'avais voulu qu'ils soient accomplis le plus tôt possible. Cette infrastructure servira l'Azerbaïdjan pendant des décennies. L'investissement peut se faire dans un endroit qui a une infrastructure de base. Aucun homme d'affaires ne peut investir dans un endroit où il n'y a ni gaz, ni électricité, ni eau, ni routes », a martelé le président du pays.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le 28 mai proclame journee nationale d azerba djan hollywood ouest
    Le 28 Mai proclamé Journée nationale d’Azerbaïdjan à Hollywo...
  • batoumi accueille une reunion tripartite des ministres de la defense azerba djanais turc et georgien
    Batoumi accueille une réunion tripartite des ministres de la...
+2
Devise
FOREX
/ 27 Mai, 2017

USD
1.702
 
EUR
1.9062
 
RR
0.03