Flash info
Zoom
TOP 5

Aflatun Amachov : « Je ne serais pas surpris si l'Azerbaïdjan occupe le dernier dans la liste de Reporters sans frontières »

Aflatun Amachov : « Je ne serais pas surpris si l'Azerbaïdjan occupe le dernier dans la liste de Reporters sans frontières »
Bakou. Gulnar Bachirova - APA. « Il est une réalité incontournable que ces rapports ne reflètent pas la vérité et sont préparés sous l'influence de certains objectifs politiques.

Ce n'est pas la première fois que Reporters sans frontières (RSF) a préparé ce genre de documents. Je suppose qu'il ne peut pas être une approche sans ambiguïté à ce rapport en Azerbaïdjan ou dans tout autre pays dans le monde » a déclaré pour l’APA, le président du Conseil de la presse azerbaïdjanaise Aflatun Amachov, tout en commentant le Classement mondial de la liberté de la presse 2014 publié par Reporters sans frontières.

 

Amachov a dit qu'il est important pour les organismes qui étudient l'état de la liberté d’expression et de presse pour avoir approche spécifique sur cette question : « Les problèmes doivent être également pris en compte dans une manière spécifique. Je pense que le fait que les médias critiques face à des menaces de mort et enlèvements en Azerbaïdjan, est une approche non - sérieux et absurde. Médias azerbaïdjanais a des problèmes différents. Le marché de la publicité est faible dans le pays. Cela a un impact négatif sur la situation économique des médias, le professionnalisme n'est pas au niveau requis. Mais il existe des initiatives visant à résoudre les problèmes au niveau d’Etat et des organisations non gouvernementales. Une partie importante de ce problème a été résolu au fil des ans. Il reste encore beaucoup à faire. Toutefois, la situation actuelle ne donne pas un motif pour classer nos médias au même niveau avec les médias de certains pays arriérés » a-t-il précisé.

 

Le président du Conseil de la presse a déclaré que l'Azerbaïdjan se classe 156e dans le précédent rapport de Reporters sans frontières : « Cette année, notre pays se classe 160e dans le classement de la liberté de la presse. Comparativement aux années précédentes, notre pays a chuté derrière. Je ne crois pas, je ne serai pas surpris si l'Azerbaïdjan occupe la dernière - 180e dans la liste de Reporters sans frontières.

 

Amachov se demande comment il se pourrait que l’Irak, l'Egypte et l'Afghanistan dépassent l'Azerbaïdjan dans le classement de la liberté de la presse: « Nous entendons souvent des rapports sur les assassinats d'un certain nombre de journalistes dans ces pays. Il est étrange que, en Afghanistan, qui est dans un tourbillon de chaos de masse, soit à l'endroit 128e dans cette liste. D'autre part, l'Arménie s'est classé 78e, Géorgie 84e. Je ne vais pas comparer ces deux pays avec l’Azerbaïdjan. Mais comment pourrait-il que la Géorgie soit à la traîne Arménie pour la liberté de la presse ? Il semble peu convaincant. Les pays tels que le Kenya, le Nicaragua, le Zimbabwe, la Zambie, l’Ethiopie, Bangladesh, Brunei, Myanmar, où n'existe pas la notion de liberté de la presse à tous, sont en avance sur l'Azerbaïdjan dans cette liste. Comment pouvons-nous l'appeler ? ».

 

Il a également déclaré que les valeurs associées à la liberté d’expression et de presse sont monnaie courante dans la nature. Mais cela ne signifie pas que ces valeurs doivent être individualisés et approchés volontairement.

 

Reporter sans frontières a publié son classement mondial de la liberté de la presse sur l’année 2013. Azerbaïdjan est classée 160ème sur 180 pays.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • khadija ismailova a ete liberee de la prison
    Khadija Ismailova a été libérée de la prison
  • la magazine the business year a decerne le titre de personnalite de l annee 2015 au president azerba djanais
    La magazine The Business Year a décerné le titre de «Personn...
+2
Devise
FOREX
/ 27 Mai, 2016

USD
1.49
 
EUR
1.666
 
RR
0.0228