Flash info
Zoom
TOP 5

Zakharova : « Le respect de tous les accords antérieurs sur le conflit du Haut-Karabakh est important pour progresser vers une paix durable dans le processus de règlement »

Zakharova : « Le respect de tous les accords antérieurs sur le conflit du Haut-Karabakh est important pour progresser vers une paix durable dans le processus de règlement »
« La Russie a l’intention de poursuivre sa mission de médiation avec les autres pays coprésidents », a déclaré la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, lors d'un briefing vendredi 10 mars.

Elle a noté que le respect de tous les accords antérieurs sur le conflit du Haut-Karabakh est important pour progresser vers une paix durable dans le processus de règlement.

 

« Les déclarations conjointes faites jusqu'ici par les présidents de la Russie, de la France et des États-Unis concernant le conflit du Haut-Karabakh indiquent qu'il n'y a pas de solution militaire au conflit et les pays coprésidents appellent les présidents azerbaïdjanais et arménien à essayer de résoudre le conflit en évitant le recours à la force, en respectant l'intégrité territoriale et en donnant aux peuples le droit à l'autodétermination », a souligné la porte-parole du Ministère russe.

 

Zakharova a également ajouté qu’un accord de cessez-le feu a été signé en 1994, à l'initiative de la Russie.

 

« Juste grâce aux efforts de la partie russe, le cessez-le-feu a été restauré l’année dernière », a-t-elle martelé.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le president azerba djanais rencontre la premi re ministre polonaise
    Le président azerbaïdjanais rencontre la Première ministre p...
  • ceremonie d accueil officiel du president azerba djanais varsovie
    Cérémonie d'accueil officiel du président azerbaïdjanais à V...
+2
Devise
FOREX
/ 28 Juin, 2017

USD
1.7022
 
EUR
1.8999
 
RR
0.0285