Flash info
Zoom
TOP 5

Procureur général : « Quatre citoyens turcs visitant illégalement le Haut-Karabakh sont recherchées au niveau international »

Procureur général : « Quatre citoyens turcs visitant illégalement le Haut-Karabakh sont recherchées au niveau international »
« Le Bureau du Procureur général avait été saisi d'un procès pénal contre ceux qui avaient le manque de respect envers l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan », a déclaré le procureur général Zakir Garalov, samedi 30 septembre.

Il a noté que ces quatre personnes sont recherchées au niveau international.

 

« Les actions de ces individus ne reflètent pas la position officielle de la Turquie. Ils sont connus pour leur position pro-arménienne, ont exprimé leur soutien à l'organisation terroriste et séparatiste PKK et ont propagé la création d'un Etat kurde indépendant. Parmi eux, il y a un ancien député, un écrivain et un présentateur de télévision. Ceux qui violent l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan seront tenues pénalement responsables », a souligné le procureur général.

 

Le 28 septembre, le Département d'enquête sur les crimes graves du Parquet général a ouvert une affaire pénale en vertu de l'article 318.2 (franchissant illégalement la frontière de l'Etat de la République d'Azerbaïdjan) contre un groupe de citoyens turcs - Ufuk Uras, Ali Bayramoghlou, Saïd Cekinoghlou et Erol Katircioghlou - qui, après accord préalable avec des personnes en Arménie et dans les territoires azerbaïdjanais occupés, a violé délibérément, le 22 septembre, les frontières internationalement reconnues de l'Azerbaïdjan en voyageant d'Arménie à Khankandi et d'autres zones résidentielles occupées. Ils ont exprimé des vues pro-arméniennes contre l'Azerbaïdjan et la Turquie.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • heurts jerusalem et en cisjordanie occupee
    Heurts à Jérusalem et en Cisjordanie occupée
  • les troupes armeniennes ne cessent de violer le cessez le feu
    Les troupes arméniennes ne cessent de violer le cessez-le-fe...
+2
Devise
FOREX
/ 12 Décembre, 2017

USD
1.7
 
EUR
2.0024
 
RR
0.0287