Flash info
Zoom
TOP 5

Président azerbaïdjanais : « Les dirigeants arméniens tentent de créer une confrontation globale »

Président azerbaïdjanais : « Les dirigeants arméniens tentent de créer une confrontation globale »

« Nous faisons des propositions qui servent les intérêts communs dans tous les domaines et réalisons des projets transnationaux à grande échelle. Actuellement, le projet de corridor gazier Sud se poursuit avec succès. La construction du chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars est maintenant en voie d'achèvement. Ces dernières années, plusieurs événements culturels et sportifs de grande envergure ont été organisés dans notre pays. Je crois que le prochain Forum mondial sur le dialogue interculturel dont nous tiendrons cette année, et les Jeux de la Solidarité islamique apporteront une contribution importante à l'approfondissement de la confiance mutuelle et au renforcement de la paix et la sécurité dans le monde et dans notre région », ceci est indiqué dans une lettre du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, adressée aux participants du XX Sommet économique eurasien à Istanbul.

 

La lettre a également abordé le conflit arméno-azerbaïdjanais : « Les conflits non résolus sont un grand problème, ce qui représente une menace pour la paix et la prospérité dans le monde. Le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh commencé à la fin du siècle dernier reste un obstacle majeur au développement de notre pays. L‘Arménie, à l’aide du soutien étranger, a occupé 20 pour cent des territoires azerbaïdjanais, en commettant le nettoyage ethnique et le génocide. Malgré les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU, le pays agresseur ne voulait pas quitter ces terres occupées, en essayant par tous les moyens de prolonger le « statu quo ». La chose la plus dangereuse est que les dirigeants arméniens tentent de créer une confrontation globale, en présentant ce conflit, qui a commencé en raison des revendications territoriales, comme une confrontation entre chrétiens et musulmans ».

 

Le président Ilham Aliyev a exprimé sa confiance que les chefs d'État et de gouvernement, les hommes d'affaires qui participent au Sommet tiendront des discussions fructueuses sur les questions à l'ordre du jour.

 

La lettre martèle également que de tels sommets, qui contribuent de manière significative au développement des relations bilatérales en Eurasie, sont devenus une plateforme pour une coopération efficace et que les problèmes mondiaux qui préoccupent toute l'humanité sont discutés en profondeur au sommet.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • les helicopt res de types mi 35 mi 17 et sikorski s 70 sont engages aux exercices appeles aigle turaz 2017
    Les hélicoptères de types Mi-35, Mi-17 et Sikorski S-70 sont...
  • les exercices militaires aigle turaz 2017 lances en azerba djan
    Les exercices militaires « Aigle TurAz-2017 » lancés en Azer...
+2
Devise
FOREX
/ 23 Septembre, 2017

USD
1.7008
 
EUR
2.0342
 
RR
0.0294