Flash info
Zoom
TOP 5

Ministre azerbaïdjanais : « Aucune solution n'est envisageable pour les nombreux conflits non résolus »

Ministre azerbaïdjanais : « Aucune solution n'est envisageable pour les nombreux conflits non résolus »
Alors que le nombre de personnes déplacées a atteint le niveau sans précédent de 65,6 millions de personnes, aucune solution n'est envisageable pour les nombreux conflits non résolus qui continuent de provoquer des déplacements et des souffrances humaines. Pendant le temps que le sort des réfugiés et des migrants fait les gros titres, la communauté internationale doit également garder à l'esprit les millions d'hommes, de femmes et d'enfants déplacés qui sont extrêmement vulnérables aux conflits.

C’est ce qu’a déclaré le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères Elmar Mammadyarov, lors de son discours à la conférence intitulée « Le renforcement de la sécurité en Méditerrané, la coopération à l’ère de grands flux migratoires », organisée les 24 et 23 octobre dans le cadre du programme du partenariat méditerranéen de l'OSCE.

 

Il a souligné que la situation grave de millions de personnes déplacées nécessitait une attention soutenue.

 

« Nous pensons que l'OSCE devrait également servir de plate-forme pour l'élaboration d'une réponse globale de l'OSCE traitant de la protection des droits des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays », note le ministre.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le 5e sommet du partenariat oriental a entame bruxelles
    Le 5e sommet du Partenariat oriental a entamé à Bruxelles
  • ceremonie d accueil des dirigeants des pays du partenariat oriental bruxelles
    Cérémonie d'accueil des dirigeants des pays du Partenariat o...
+2
Devise
FOREX
/ 25 Novembre, 2017

USD
1.7001
 
EUR
2.0152
 
RR
0.0291