Flash info
Zoom
TOP 5

MAE azerbaïdjanais : L'Arménie porte la responsabilité juridique internationale des actes de vandalisme commis contre les monuments matériels culturels dans les territoires azerbaïdjanais occupés

MAE azerbaïdjanais : L'Arménie porte la responsabilité juridique internationale des actes de vandalisme commis contre les monuments matériels culturels dans les territoires azerbaïdjanais occupés

Dans le cadre de la politique d'occupation contre l’Azerbaïdjan, l'Arménie poursuit une politique de vandalisme systématique telle que la destruction, le pillage, le détournement, la modification de l'origine et de la désignation de monuments culturels matériels et religieux dans nos territoires occupés. La destruction du patrimoine culturel dans les territoires azerbaïdjanais occupés et dans le territoire arménien, qui est l'Azerbaïdjan historique, est une atrocité non seulement contre le peuple azerbaïdjanais, mais aussi contre toute l'humanité. Dans une déclaration à la presse, un représentant du ministère arménien des Affaires étrangères a avoué indirectement qu'en tant qu'Etat occupant, l'Arménie essayait d'échapper à la responsabilité internationale.

 

C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères Hikmet Hajiyev, tout en commentant à la déclaration du représentant du Ministère arménien des Affaires étrangères.

 

Il a noté que la destruction et le pillage des monuments culturels matériels appartenant au peuple azerbaïdjanais dans les territoires occupés ont été précisément identifiées.

 

« Ainsi, 1891 ressources matérielles et culturelles, dont 738 monuments historiques, 28 musées avec 83500 expositions, 4 galeries photos, 14 complexes commémoratifs et 1107 établissements culturels ont été pillés et transformés en objets de vandalisme dans les territoires occupés par l'Arménie. Un complexe de mosquées à Djabraïl datant du 17ème siècle, les mosquées Youkhari et Achaghy Govharagha et Saatly dans la ville de Choucha datant du 18ème siècle et la mosquée Aghdam datant du 19ème siècle ont non seulement été détruites et pillées, mais aussi transformées en écurie pour les porcs et les bovins et insultées. Des monuments archéologiques tels que le mausolée de Vagif, la maison de Natavan et le caravansérail ont été détruits et pillés à Choucha. Les biens des églises chrétiennes albanaises situées à Khodjaly, Kalbadjar, Latchin, Khojavand et dans d'autres districts, qui n'ont rien à voir avec l'église arménienne, ont été appropriés et leurs caractéristiques architecturales ont été modifiées pour être présentées comme des monuments arméniens. Les églises de Gandjasar et de Kudavang Alban à Kalbadjar, datant du Moyen Age, sont remarquables à cet égard », a mentionné le porte-parole.

 

Selon Hajiyev, des fouilles archéologiques illégales ont été menées dans la grotte d'Azokh et autour du district d'Aghdam depuis 2003.

 

« Le patrimoine culturel du peuple azerbaïdjanais dans les territoires occupés partage également le même destin. La mosquée Demirboulag à Erevan a été anéantie, la mosquée bleue a été « reconstruite » pour déformer son origine. La mosquée Hadjy Novrouzali Bey, construite par Gara Seyid dans la seconde moitié du XVIII siècle, le palais de Sardar ou le palais du Khan, a également été détruite. La mosquée Sardar à Erevan a également subi une destruction systématique et a été complètement détruite en 2014. Le Ministère des Affaires étrangères d'Azerbaïdjan, avec le Ministère de la Culture et du Tourisme, a préparé et soumis à l'UNESCO, aux Nations unies, au Conseil de l'Europe, à l'OCI, à l'ISESCO et à d'autres organisations internationales des rapports sur « La destruction du patrimoine historique et culturel appartenant à l'islam dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan » et « La destruction et la profanation du patrimoine historique et culturel de l'Azerbaïdjan à la suite de l'agression continue de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan ». À la suite de ces activités, l'OCI adopte régulièrement des résolutions condamnant la destruction et la profanation du patrimoine historique et culturel et des temples appartenant à la religion islamique dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan », a mentionné le diplomate.

 

Le porte-parole a souligné que de tels actes de l'Arménie constituent une violation flagrante de la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé adoptée et du Protocole II de la Convention adopté en 1999.

 

« L'Arménie porte la responsabilité juridique internationale des actes de vandalisme commis contre les monuments matériels culturels dans les territoires azerbaïdjanais occupés. Le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture et du Tourisme continueront d'informer la communauté internationale sur le vandalisme de l'Arménie contre le patrimoine historique et culturel du peuple azerbaïdjanais dans les territoires azerbaïdjanais occupés et sur le territoire de l'Arménie », a ajouté Hikmet Hajiyev.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 25 Juin, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.981
 
RR
0.0269