Flash info
Zoom
10:00 05 Août
TOP 5

Le MAE azerbaïdjanais a publié une déclaration sur l’anniversaire de l’occupation de la ville azerbaïdjanaise Choucha

Le MAE azerbaïdjanais a publié une déclaration sur l’anniversaire de l’occupation de la ville azerbaïdjanaise Choucha
Le Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a publié une déclaration sur le 25e anniversaire de l'occupation de la ville azerbaïdjanaise Choucha par les forces armées arméniennes.

L’APA présente la déclaration dans son intégralité :

 

« Les forces armées d'Arménie ont occupé une ancienne ville azerbaïdjanaise de Choucha le 8 mai 1992. En raison de leur occupation, la ville de Choucha et 30 villages du district de Choucha ont été détruits, 195 civils innocents ont été tués, 165 ont été blessés et 58 personnes sont encore disparues. Plus de 24 000 habitants de Choucha ont été soumis à un nettoyage ethnique.

 

L'occupation de Choucha faisait partie de la politique systématique d'occupation et d'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan. À la suite de cette politique, l'Arménie par l'utilisation de la force a occupé le Haut-Karabakh et sept régions adjacentes de l'Azerbaïdjan, a mené un nettoyage ethnique notoire contre plus d'un million d'Azerbaïdjanais dans les terres saisies et a commis de graves crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

 

En plus d'être une partie inaliénable de l'intégrité territoriale internationalement reconnue d'Azerbaïdjan, la ville de Choucha, occupée depuis 25 ans, possède une signification historique, culturelle, morale et symbolique pour le peuple azerbaïdjanais. L'occupation de la ville de Choucha, appelée «le berceau de la musique de l'Azerbaïdjan », « le Conservatoire de l'Orient » a infligé de lourds dégâts au patrimoine culturel, spirituel et moral du peuple azerbaïdjanais.

 

Dans le cadre de la politique délibérée de la destruction, du pillage, de la profanation et du détournement du patrimoine culturel et religieux de l'Azerbaïdjan dans les territoires occupés,  seulement à Choucha, plus de 170 bâtiments ayant le statut de monument architectural, 160 monuments culturels et historiques, des mosquées, des manuscrits rares ont été détruits et soumis au vandalisme. Le complexe « Imarat de Panah khan » et la bibliothèque, le palais de Khan et Karvansaray, Youkhari et Ashaghi Govharagha, les mosquées de Saatly, le mausolée de Vagif, la maison de Natavan et bien d'autres sont parmi eux.

 

La région du Haut-Karabakh, qui est sous l'occupation temporaire de l'Arménie, a toujours été et restera une partie inaliénable de l'Azerbaïdjan.

 

En 1993, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté les résolutions 822 (1993), 853 (1993), 874 (1993) et 884 (1993), condamnant l'occupation des territoires de l'Azerbaïdjan et réaffirmant le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et l'inviolabilité de ses frontières internationalement reconnues. Dans ces résolutions, le Conseil de sécurité a également confirmé que la région du Haut-Karabakh faisait partie de l'Azerbaïdjan et a exigé le retrait immédiat, complet et inconditionnel des forces d'occupation de tous les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. D'autres organisations internationales ont adopté un poste similaire.

 

La communauté internationale soutient et respecte de manière sans équivoque et intégrée l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Azerbaïdjan. Il est clair pour l'Arménie que le statut quo actuel obtenu à la suite d'une occupation ne sera jamais accepté. En outre, cela démontre que la communauté internationale n'accepte pas et n'acceptera pas les tentatives de changer les frontières internationalement reconnues par l'usage de la force.

 

En méconnaissance totale de la position de la communauté internationale et en violation flagrante du droit international, l'Arménie refuse toujours de retirer ses troupes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan, modifie les caractères physiques, démographiques et culturels des terres saisies, empêche les centaines de milliers de personnes déplacées de rentrer chez elles et d'exercer leur droit de propriété, tente de consolider davantage le statu quo de l'occupation.

 

L'Arménie abuse du principe noble de l'autodétermination pour couvrir ses tentatives d'annexer les territoires de l'Etat voisin, l'Azerbaïdjan, par l'usage de la force. La situation, que l'Arménie tente de présenter en tant qu'autorisation des Arméniens vivant en Azerbaïdjan, n'a rien de commun avec le principe de l'autodétermination contenu dans la Charte des Nations Unies et l'Acte final d'Helsinki.

 

En fait, le principe de l'autodétermination requiert le retour des 80.000 habitants de la communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh déplacés, y compris 33.000 habitants de Choucha dans la région du Haut-Karabakh, où ils vivront ensemble avec la communauté arménienne dans la paix, la dignité et la prospérité dans l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Azerbaïdjan.

 

La République d'Azerbaïdjan appelle la communauté internationale à forcer l'Arménie à la paix et exerce de graves pressions politiques et diplomatiques sur l'Arménie pour s'acquitter de ses obligations en vertu du droit international, cesser l'occupation des territoires d'Azerbaïdjan et retirer ses troupes des terres occupées et s'engager de manière constructive dans les négociations.

 

L'Azerbaïdjan est la partie la plus intéressée dans le règlement négocié le plus tôt possible du conflit. Toutefois, si les négociations n'aboutissent pas au retrait des forces armées arméniennes de nos terres occupées, l'Azerbaïdjan conserve ses droits inhérents en vertu de la Charte des Nations Unies afin d'assurer le rétablissement de sa souveraineté et de son intégrité territoriale au sein des frontières internationalement reconnues ».

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • une reunion consacree au developpement de la production de vers soie de tabac et de noisettes s est tenue gakh
    Une réunion consacrée au développement de la production de v...
  • deplacement du president azerba djanais gakh
    Déplacement du président azerbaïdjanais à Gakh
+2
Devise
FOREX
/ 18 Août, 2017

USD
1.7008
 
EUR
1.9963
 
RR
0.0287