Flash info
Zoom
TOP 5

Le coprésident américain exprime son opinion sur l'impact des événements en Arménie sur le rôle des États-Unis dans le règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh

Le coprésident américain exprime son opinion sur l'impact des événements en Arménie sur le rôle des États-Unis dans le règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh
Les États-Unis continuent d'apporter un soutien au règlement du conflit du Haut-Karabakh par des négociations.

C’est ce qu’a confié Andrew Schofer, coprésident américain du Groupe de Minsk de l'OSCE, à l'APA, tout en répondant à la question à propos de l'impact des événements en Arménie sur la participation des États-Unis au processus de paix au Haut-Karabakh.

 

Le coprésident a noté qu'il restera activement engagé avec les parties dans la recherche d'une solution pacifique.

 

« Les États-Unis appuient également pleinement la déclaration des coprésidents du 23 avril appelant les parties à respecter le cessez-le-feu et à prendre des mesures immédiates pour réduire les tensions le long de la ligne de contact », a-t-il noté.

 

Selon lui, la politique américaine reste constante.

 

« La seule solution à ce conflit est un règlement négocié basé sur le droit international qui inclut le respect des principes du non-recours à la force, de l'intégrité territoriale et de l'autodétermination », a insisté Andrew Schofer.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

 

Lors de la réunion, les parties ont exprimé leur préoccupation face à la montée du racisme, de la xénophobie, de la haine ethnique et religieuse et aux tentatives de favoriser les conflits religieux dans le monde.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 18 Juillet, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.9794
 
RR
0.0271