Flash info
Zoom
TOP 5

Lavrov : « La résolution du conflit du Haut-Karabakh dépend de la volonté politique des parties »

Lavrov : « La résolution du conflit du Haut-Karabakh dépend de la volonté politique des parties »
« La Russie reste un participant actif dans les efforts du règlement du conflit du Haut-Karabakh », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, dans son article consacré au 25e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Russie et l'Arménie.

Dans sont article publié dans le journal arménien « Novoye vremya », il a noté que la Russie, ainsi que les autres pays coprésident aident à parvenir à une solution durable au conflit.

 

« A l'initiative du président de la Russie, le sommet tripartite a été organisé l'été dernier à Saint-Pétersbourg, afin de résoudre ce problème. Le sujet du conflit du Haut-Karabakh est toujours discuté lors de la réunion bilatérale du président russe Vladimir Poutine avec les dirigeants de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie, ainsi que dans le cadre de nombreux contacts entre les ministres des Affaires étrangères. Beaucoup a été convenu, mais un certain nombre de problèmes, bien que les plus compliqués, sont encore incertains. Mais, évidemment, les résultats du travail dépendent d'abord de la volonté politique des parties et de leur volonté de faire preuve de flexibilité et de se rencontrer à mi-chemin », a-t-il été souligné dans l’article.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le 5e sommet du partenariat oriental a entame bruxelles
    Le 5e sommet du Partenariat oriental a entamé à Bruxelles
  • ceremonie d accueil des dirigeants des pays du partenariat oriental bruxelles
    Cérémonie d'accueil des dirigeants des pays du Partenariat o...
+2
Devise
FOREX
/ 25 Novembre, 2017

USD
1.7001
 
EUR
2.0152
 
RR
0.0291