Flash info
Zoom
TOP 5

L'ambassadeur de France en Azerbaïdjan a été convoqué au MAE azerbaïdjanais dans le cadre de la visite de Bako Sahakian dans ce pays

L'ambassadeur de France en Azerbaïdjan a été convoqué au MAE azerbaïdjanais dans le cadre de la visite de Bako Sahakian dans ce pays
Nous exprimons notre vive protestation d'un des pays coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE à l'occasion de la visite de Bako Sahakian en France, qui représente le régime illégal créé dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les forces armées azerbaïdjanaises.

C’est ce qu’a confié le porte-parole de l'Azerbaïdjan Ministère des Affaires étrangères Hikmat Hajiyev à l’APA

 

Il a noté que par ce moyen le lobby arménien dans les pays de l'Union européenne et l'Arménie tentent de promouvoir le régime illégitime établi dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan et d'interférer avec les efforts pour trouver une solution négociée au conflit du Haut-Karabakh.

 

« L'ambassadeur de France en Azerbaïdjan a été convoqué au ministère des Affaires étrangères à ce sujet. Dans le cadre de cette question, une réunion s'est tenue au Ministère des Affaires étrangères avec l'ambassadeur de France en Azerbaïdjan. De même, les représentants de l'Ambassade d'Azerbaïdjan en France se réuniront au MAE français.

 

Il est regrettable que la partie française n'ait pas empêché Bako Sahakian d'entrer sur le territoire de l'UE avec le passeport diplomatique de la République d'Arménie, ce qui constitue une violation flagrante des règles de visa Schengen et est contraire aux obligations de la France en tant que coprésident du Groupe de Minsk de l'OSCE », a souligné le porte-parole en ajoutant que « compte tenu des défis auxquels les pays membres de l'UE ont été confrontés ces dernières années, il est absolument nécessaire de prévenir les sentiments séparatistes dangereux et de mener une politique unifiée et sans équivoque concernant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'inviolabilité des frontières des États ».

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • heurts jerusalem et en cisjordanie occupee
    Heurts à Jérusalem et en Cisjordanie occupée
  • les troupes armeniennes ne cessent de violer le cessez le feu
    Les troupes arméniennes ne cessent de violer le cessez-le-fe...
+2
Devise
FOREX
/ 15 Décembre, 2017

USD
1.7001
 
EUR
2.0032
 
RR
0.0289