Flash info
Zoom
TOP 5

Ilham Aliyev : Nous aimerions que la communauté mondiale sache que non seulement le Karabakh, mais aussi l'actuelle Arménie se trouvent sur les terres historiques de l'Azerbaïdjan

Ilham Aliyev : Nous aimerions que la communauté mondiale sache que non seulement le Karabakh, mais aussi l'actuelle Arménie se trouvent sur les terres historiques de l'Azerbaïdjan
Les organisations internationales soutiennent la juste position de l'Azerbaïdjan sur le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh. Un exemple suffisant est le fait qu'au cours des 15 dernières années, certaines des organisations les plus prestigieuses ont approuvé notre proposition sur le conflit et ont adopté des résolutions clés qui stipulent que le conflit doit être résolu dans l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan.

C’est ce qu’a déclaré le président de la République Ilham Aliyev, lors de la cérémonie d’investiture qui a eu lieu mercredi 18 avril.

 

Notant qu'il existe un cadre juridique pour le règlement du conflit, le chef de l'Etat a mentionné que l'Azerbaïdjan avait exposé la politique agressive de l'Arménie ces 15 dernières années et que les efforts de l'Azerbaïdjan l'isolaient de nombreux projets régionaux.

 

« Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies constituent le principal cadre juridique pour le règlement du conflit. Nous avons été capables de prouver au monde que nous avons raison. Bien que les organisations pro-arméniennes aient fait campagne contre l'Azerbaïdjan, elles n'ont pas été en mesure d'influencer les décisions internationales. Nous avons obtenu des succès politiques et diplomatiques. Aucun pays ne reconnaît le soi-disant régime créé au Haut-Karabakh. Les organisations internationales et les pays voisins ont condamné le référendum organisé dans ce pays. Nous aimerions que la communauté mondiale sache que non seulement le Karabakh, mais aussi l'actuelle Arménie se trouvent sur les terres historiques de l'Azerbaïdjan. Il y a assez de preuves pour cela. Nous avons été expulsés à plusieurs reprises et c'est ce que nous devons transmettre au monde », a martelé le président.

 

Il a souligné que l'Etat azerbaïdjanais continuera à poursuivre sa politique actuelle et atteindra son objectif.

 

« Ce conflit ne devrait être résolu que dans l'intégrité territoriale de notre pays. Il n'y a pas d'autre moyen. Nous ne permettrons jamais l'établissement d'un second État arménien », a-t-il insisté.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

 

Lors de la réunion, les parties ont exprimé leur préoccupation face à la montée du racisme, de la xénophobie, de la haine ethnique et religieuse et aux tentatives de favoriser les conflits religieux dans le monde.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • haut karabakh l armee armenienne a viole le cessez le feu 102 reprises
    Haut-Karabakh : L’armée arménienne a violé le cessez-le-feu ...
  • inauguration du nouveau b timent administratif du parti nouvel azerba djan
    Inauguration du nouveau bâtiment administratif du Parti Nouv...
+2
Devise
FOREX
/ 27 Mai, 2018

USD
1.7
 
EUR
1.9906
 
RR
0.0276