Flash info
Zoom
TOP 5

Ilham Aliyev : « Les résolutions de l’ONU sur le Haut-Karabakh restent sur papier »

Ilham Aliyev : « Les résolutions de l’ONU sur le Haut-Karabakh restent sur papier »
« Nous avons discuté du conflit du Haut-Karabakh avec le président turc. J'ai informé le président Erdogan du processus de négociation sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh », a déclaré le président de la République Ilham Aliyev, lors de la conférence de presse tenue à l’issue de la 6e réunion du Conseil de coopération stratégique de haut-niveau Azerbaïdjan-Turquie.

« Malheureusement, ce conflit n'est toujours pas résolu. Le Haut-Karabakh, une terre historique de l'Azerbaïdjan, et sept districts environnants sont sous occupation arménienne. Un million d'Azerbaïdjanais sont devenus des personnes déplacées internes à la suite du conflit. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté quatre résolutions sur le conflit, qui exigent un retrait immédiat et inconditionnel des forces armées arméniennes des terres azerbaïdjanaises. Cependant, ces résolutions restent sur le papier. L'Arménie les ignore toujours, et le conflit reste non résolu », a martelé le président.

 

Le chef de l’Etat a souligné que les doubles standards sont appliqués contre l'Azerbaïdjan.

 

« Parfois, les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sont appliquées dans quelques jours. Mais quand il nous arrive, elles sont restées inaccomplies pendant plus de 20 ans. Le conflit du Haut-Karabakh doit être résolu sur la base du droit international et de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. Il n'y a pas d'autre moyen. L'Azerbaïdjan ne permettra jamais la création d'un second Etat arménien sur ses terres historiques. J'ai exprimé ma gratitude au président turc pour nous avoir soutenu dans cette affaire. La Turquie soutient toujours la juste cause de l'Azerbaïdjan dans toutes les organisations internationales », a ajouté Ilham Aliyev.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • le 5e sommet du partenariat oriental a entame bruxelles
    Le 5e sommet du Partenariat oriental a entamé à Bruxelles
  • ceremonie d accueil des dirigeants des pays du partenariat oriental bruxelles
    Cérémonie d'accueil des dirigeants des pays du Partenariat o...
+2
Devise
FOREX
/ 25 Novembre, 2017

USD
1.7001
 
EUR
2.0152
 
RR
0.0291