Flash info
Zoom
TOP 5

Hikmet Hadjiyev : « L'Arménie a une crainte particulière de l'expression « négociations substantielles » »

Hikmet Hadjiyev : « L'Arménie a une crainte particulière de l'expression « négociations substantielles » »
Entretien de l’APA avec Hikmet Hadjiyev , porte-parole du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères

- Que pouvez-vous dire sur les déclarations faites par le ministre arménien des Affaires étrangères Edward Nalbandian, lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue estonien ?

 

- Il semble que le Ministère arménien des Affaires étrangères ne connaisse pas l’Acte final d'Helsinki et les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, ou bien il fausse délibérément l'Acte final d'Helsinki et les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU dans le but de tromper le peuple arménien. Personne n'a le pouvoir de dénaturer les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies n° 822 (1993), n° 853 (1993), n° 874 (1993), n° 884 (1993), qui constituent la base principale de la résolution du conflit,  condamnent l'usage de la force contre l’Azerbaïdjan, l'occupation des territoires azerbaïdjanais, réaffirmant la souveraineté du pays, l'intégrité territoriale et de l'inviolabilité des frontières internationalement reconnues. Ces résolutions soulignent l'interdiction de toute tentative de changer les frontières internationalement reconnues par l'usage de la force. Les résolutions précitées du Conseil de sécurité de l'ONU reconnaissent la région du Haut-Karabakh comme partie intégrante de l'Azerbaïdjan et exigent à un retrait immédiat, complet et inconditionnel des troupes arméniennes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

 

Il serait suffisant de rappeler simplement au chef de la diplomatie arménienne les déclarations étatiques faites par les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE à L'Aquila le 10 juillet 2009 et à Muskoka le 26 juin 2010. Ces déclarations demandent le retour du Haut-Karabakh et des sept districts environnants comme phase initiale basée sur les éléments élaborés sur la base de l'Acte final d'Helsinki. Le premier élément des Principes de Madrid renouvelées, qui présuppose une solution étape par étape au conflit, en est également constitué. L'essence de la réunion de Saint-Pétersbourg et le document sur la table de négociation se compose également de ceci. En dépit du fait que, l'Arménie doit retirer ses troupes des territoires occupés, le pays l'ignore et n'hésite pas à fausser les déclarations faites au niveau des présidents des pays coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE.

 

- Au cours de la réunion de Moscou, le ministre arménien a déclaré qu'il n'y avait pas de discussions substantielles sur les propositions existantes. Que pensez-vous de ces remarques ?

 

- L'Arménie a une crainte particulière de l'expression « négociations substantielles ». Malgré les appels répétés des coprésidents du Groupe de Minsk et du secrétaire général de l'ONU pour le début des pourparlers substantiels, le ministre arménien essaie toujours d'éviter d'utiliser cette phrase. Ainsi, les pourparlers substantiels prévoient le changement du statu quo, que les coprésidents considèrent comme des mesures inappropriées et globales, y compris le retrait des troupes arméniennes des territoires azerbaïdjanais. S'exprimant au nom des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, le ministre arménien des Affaires étrangères a déjà commencé à s'exprimer au nom du Ministère russe des Affaires étrangères. Nalbandian sait mieux pourquoi il est allé à Moscou le 26 avril. Cependant, nous pouvons dire que les propositions sur la table des négociations ont été discutées lors de la réunion des ministres à Moscou ce jour-là. Il est ridicule que le ministre arménien des Affaires étrangères a déclaré que les ministres des trois pays ont préparé à la réunion de Moscou un communiqué de presse qui ne comporte que quelques phrases.

 

Le MAE arménien porte atteinte au processus de négociation avec ses déclarations inutiles. Au lieu de cela, la participation constructive de l'Arménie à des pourparlers substantiels pourrait servir à résoudre le conflit et à assurer une paix durable dans la région.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • les chefs des forces armees azerba djanaises georgiennes et turques signent un document conjoint
    Les chefs des forces armées azerbaïdjanaises, géorgiennes et...
  • la reunion des presidents azerba djanais et armenien a eu lieu gen ve
    La réunion des présidents azerbaïdjanais et arménien a eu li...
+2
Devise
FOREX
/ 18 Octobre, 2017

USD
1.7003
 
EUR
2.0028
 
RR
0.0297