Flash info
Zoom
TOP 5

Coprésident : « Les Etats-Unis devraient jouer un rôle plus actif dans le processus de règlement du Haut-Karabakh »

Coprésident : « Les Etats-Unis devraient jouer un rôle plus actif dans le processus de règlement du Haut-Karabakh »
« Les États-Unis devraient jouer un rôle plus actif dans le processus de règlement du conflit du Haut-Karabakh », a déclaré Richard Hoagland, coprésident américain du Groupe de Minsk de l'OSCE, lors d'une interview à « La voix américaine ».

« Nous sommes actuellement à l'état initial de la nouvelle administration présidentielle américaine. Washington envisage toujours différentes versions de sa politique étrangère. Nous devons attendre un peu, et nous verrons quels progrès nous pouvons réaliser à l'avenir. La principale chose dans le processus de consolidation de la paix dépend des hauts fonctionnaires des parties en conflit », a indiqué le coprésident.

 

Selon Hoagland, les coprésidents ne pouvaient pas garantir pleinement le cessez-le-feu.

 

« Cela doit être réalisé directement par les dirigeants des parties en conflit. Ils devraient prendre l'initiative et dire qu'il est temps pour une vie meilleure, un monde plus beau. Nous devrions nous concentrer sur les propositions qui satisferont les deux parties. Les dirigeants doivent s'asseoir à la table de négociation et tenir des pourparlers qui peuvent profiter à tous. Dans de tels conflits, il faut essayer de parvenir à une conclusion commune qui sera utile à tous, et tous devraient s'efforcer de le faire », a-t-il martelé.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • heurts jerusalem et en cisjordanie occupee
    Heurts à Jérusalem et en Cisjordanie occupée
  • les troupes armeniennes ne cessent de violer le cessez le feu
    Les troupes arméniennes ne cessent de violer le cessez-le-fe...
+2
Devise
FOREX
/ 12 Décembre, 2017

USD
1.7
 
EUR
2.0024
 
RR
0.0287