Flash info
Zoom
TOP 5

Les troupes azerbaïdjanaises empêchent une nouvelle tentative de sabotage de l’ennemi

Les troupes azerbaïdjanaises empêchent une nouvelle tentative de sabotage de l’ennemi
Le 7 février, à partir de 16h55, les unités militaires arméniennes se sont mises à tirer, en utilisant des armes de gros calibre, des lance-mines et des obusiers, sur les positions de l’armée azerbaïdjanaise dans différentes directions du front, le Ministère azerbaïdjanais de la Défense a confié à l’APA.

A la suite des mesures de rétorsion prises immédiatement par l’armée azerbaïdjanaise, certaines installations de génie de l’ennemi ont été détruites.

 

Les forces armées de l’Arménie auraient visé à détourner, en tirant à des armes de gros calibre sur les positions azerbaïdjanaises, l’attention des unités militaires azerbaïdjanaises d’un sabotage qu’elles ont tenté de réaliser dans les autres directions du front dans le Haut-Karabagh, selon la même source.

 

Grâce à la vigilance des unités militaires de l’Azerbaïdjan, cette tentative de l’ennemi a été empêchée et, ayant subi des pertes, il a été contraint de battre en retraite.

 

 Il n’y a eu aucune perte dans les rangs des forces armées azerbaïdjanaises et l'armée azerbaïdjanaise  contrôle totalement la situation opérationnelle le long de la ligne de front.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.

Autres articles

VİDEO

PHOTO

  • les representants des forces aeriennes georgiennes ont observe les exercices aigle turaz 2017 photosession
    Les représentants des forces aériennes géorgiennes ont obser...
  • les forces armees armeniennes continuent de violer le cessez le feu
    Les forces armées arméniennes continuent de violer le cessez...
+2
Devise
FOREX
/ 26 Septembre, 2017

USD
1.7008
 
EUR
2.016
 
RR
0.0296